Loading...

@

  • Coordinateur.trice Médical.e – Burkina Faso – H/F Ouagadougou
  • ALIMA in Ouagadougou, , Burkina Faso
  • jobs
  • 1 month ago

jobs description

ALIMA au BURKINA FASO

Depuis 2018, le Burkina Faso fait face à une dégradation croissante et considérable du contexte sécuritaire. Selon le HNO 2023, 4,65 millions de personnes sont dans le besoin contre 3,5 millions en 2022. Cette crise se manifeste par un accroissement des déplacements de populations, la fermeture des services sociaux de base à la suite de la pression des GANE entraînant la fermeture de certains services de base (santé, nutrition, protection, éducation, WaSH, etc.) et le retrait des agents de l’Etat; et une aggravation de la situation humanitaire. Au 31 Mars 2023 (dernière mise à jour disponible), le pays comptait 2 062 534 PDI contre 1 810 105 PDI au 30/11/2022, soit une augmentation de 13,9%. Les régions les plus touchées demeurent le Sahel (1 365 758 PDI), le Centre-Nord (493 954 PDI) et le Nord (256 060 PDI).

Au niveau communautaire, primaire et secondaire la fréquence élevée des incidents sécuritaires et déplacements de population perturbe l’offre de soins... dans certaines zones et contribue à l’augmentation des besoins de santé

La dégradation du contexte sécuritaire cause de la fuite des agents du Ministère de la Santé dans certaines localités, conduisant à la fermeture de plusieurs centres de santé ou à la réduction de leurs capacités de fonctionnement. Dans la région du Centre-Nord, en octobre 2023, 63% des formations sanitaires sont fermées et 10% fonctionnent à minima. La population privée de soins est de 964 000 (28% de la population totale). Dans la région du Nord, 30,9% des formations sanitaires sont fermées et 9,06% fonctionnent à minima. La population privée de soins est de 247000 (12,88% de la population totale). On enregistrait 21 FS fermées et 30 fonctionnant à minima dont 30 à Tougan (Rapport du cluster Boucle du Mouhoun) privant environ 195 000 personnes à l’accès aux services de santé de base y compris le traitement de la malnutrition. A cela viennent s’ajouter des difficultés d’évacuations, références et contre-références perturbant ainsi le continuum de soins. Dans des zones comme Titao, Barsalogho, Gomboro et Dori, les évacuations se font principalement par des vols UNHAS ou l’armée en raison de l’état impraticable des routes, devenant ainsi des opérations coûteuses et souvent sans suivi pour les contre-références.

Depuis 2012, ALIMA est implantée au Burkina Faso en consortium avec deux ONG nationales (Keoogo et SOS Médecins BF) avec l’objectif d’apporter une réponse médicale de qualité adapter à chaque situation de crise humanitaire. Keoogo est une association nationale qui offre de façon directe ou via des partenariats, des services de protection, de soins médicaux et de réhabilitation aux enfants particulièrement vulnérables. SOS Médecins Burkina Faso est une association nationale qui intervient sur des situations d’urgences sanitaires, la malnutrition et la prise en charge de personnes concernées par l’infection VIH/SIDA dans les populations à risque.

Face à l’augmentation des besoins médico–nutritionnels des populations hôtes et déplacées, le consortium ALIMA/Keoogo/SOS Médecins BF a renforcé sa réponse aux urgences dans les régions du Nord (DS de Thiou, DS de Ouahigouya) et du Centre-Nord (DS de Tougouri, DS de Barsalogho et DS de Kaya).

Les stratégies développées ont pour objectifs de :
• D’appuyer la prise en charge des urgences médico-nutritionnelles et chirurgicales
• De rétablir l’accès aux soins primaires par la réouverture des centres de santé fermés
• D’atteindre les populations les plus vulnérables par la mise en œuvre de cliniques mobiles/postes de soins avancés
• D’améliorer l’offre de soins à base communautaire dans les aires de santé en difficulté
• De prévenir et traiter les troubles psychosociaux des populations bénéficiaires
• De renforcer les capacités de réponse au urgences sanitaires

PROTECTION DES BÉNÉFICIAIRES ET DES MEMBRES DE LA COMMUNAUTÉ

Niveau 3 : Dans le cadre de ses fonctions, le ou la titulaire du poste sera amené·e à visiter les programmes et être en contact avec des enfants ou/et des adultes vulnérables. Par conséquent, la vérification du casier judiciaire ou la présentation d’un certificat de bonne vie et mœurs sera nécessaire. Dans les situations où l’impossibilité de fournir un casier judiciaire ou un certificat de bonne vie et mœurs est constatée, une déclaration sur l’honneur sera demandée.

TYPOLOGIE DU POSTE

Lieu de mission : Ouagadougou, Burkina Faso

LIENS FONCTIONNELS ET HIERARCHIQUES
• Il·Elle rend compte au Chef de Mission basé·e en coordination.
• Il·Elle rend compte techniquement au Réfèrent médical du Desk
• Il.Elle supervise directement l’Adjoint Comed, le responsable Pharmacie et le Responsable SMSPS et techniquement les Médecins réfèrent des projets.
• Il·Elle assure le pilotage des activités médicale de l’ensemble de la mission en collaboration avec son adjoint et les MedRef
• Il·Elle collabore avec la coordination (Logistique et financière et ressources humaines) et les partenaires (Keoogo et SOS Médecins BF).

MISSION ET ACTIVITES PRINCIPALES

Vous êtes responsable de la définition de la stratégie médicale de la mission et du suivi du contexte épidémiologique du pays d’intervention. Vous participez à la définition des indicateurs médicaux et vous assurez de leurs niveaux d’atteinte.

Vous accompagnez les équipes médicales dans le développement de leur compétence et vous assurez que êtes responsable du suivi de la santé staff de toute la mission.

1.Analyse, définit et ajuste les objectifs médicaux des projets ALIMA dans son pays de mission
• Recueil de données
• Analyse, interprète et définit la stratégie médico opérationnelle de la mission

2. Mise en œuvre des programmes ALIMA
• Contribue à l’organisation des projets médicaux
• Participe à la gestion pharma des projets
• Monitoring et évaluation des projets

3. Représentation et communication

4. Renforcement de capacités et animation d’équipe

5. Santé des équipes

6. Mise en œuvre des mesures de prévention contre les abus de pouvoir, les violences sexistes et sexuelles

EXPERIENCES ET COMPETENCES

Vous avez un diplôme médical ou paramédical avec un Master en santé publique, gestion de projet, épidémiologie.

Vous avez des expériences réussies dans des postes similaires avec une ONGI médicale, vous savez élaborer des propals et des rapports bailleurs, vous êtes à l’aise dans la représentation externe et êtes capable de participer à des négociations de haut niveau.

Vous avez des compétences en suivi-évaluation, gestion de base de données et appréciez les partager avec les membres de l’équipe médicale.

Vous maîtrisez le français à l’oral comme à l’écrit,

Ce poste est pour vous !

CONDITIONS
• Durée et type de contrat : CDD de droit français de 12 mois renouvelables
• Prise de poste : Juillet 2024
• Salaire : Selon grille salariale ALIMA + valorisation de l’expérience + Per Diem

ALIMA prend en charge :
• Les frais de déplacement entre le pays d’origine de l’expatrié et le lieu de mission
• Les frais d’hébergement
• La couverture médicale du premier jour de contrat à un mois après la date de départ du pays de mission
• L’évacuation pour l’employé et ses ayants droits

How to apply:

Pour postuler, veuillez envoyer votre CV et Lettre de Motivation en ligne
• *Les candidatures sont traitées suivant l’ordre d’arrivée. ALIMA se réserve le droit de fermer l’offre avant le terme initialement indiqué si une candidature est retenue. Seules les candidatures complètes (CV en format PDF + Lettre de Motivation) seront étudiées.**
• *Les candidatures féminines sont fortement encouragées.**

[https://hr.alima.ngo/jobs/detail/11169?utm_campaign=Campagne+d%27offres+&utm_medium=Website&utm_source=relief+web](https://hr.alima.ngo/jobs/detail/11169?utm_campaign=Campagne+d%27offres+&utm_medium=Website&utm_source=relief+web
Ouagadougou Burkina Faso

salary-criteria

Apply - Coordinateur.trice Médical.e – Burkina Faso – H/F Ouagadougou